Menu Content/Inhalt
Bébé médicament et cellules souches : CryoCell Israel est une entreprise israélienne spécialisée dans les cellules souches embryonnaires issues de cordons ombilicaux.


La société d’investissement Cybele Holdings vient d’investir plusieurs millions de dollars dans la société CryoCell Israel, une entreprise israélienne spécialisée dans les cellules souches embryonnaires issues de cordons ombilicaux. La société israélienne est spécialisée dans la collecte, le traitement et la conservation des cellules souches provenant du sang de cordon afin de permettre à certaines familles d’accéder, maintenant ou plus tard, aux technologies génétiques et embryonnaires les plus pointues.

Les commentaires publics de la société Cybele sur cette acquisition sont exclusivement d’ordres économiques : « nous ferons encore plus d’investissements dans les sociétés Biomed en 2011 » explique Shachar Saidon, le principal actionnaire de Cybèle. « Depuis 2005, nous avons aidé de nombreuses entreprises bioMed, et nous avons des liens étroits avec plus de 60% des entreprises publiques du secteur. »

L’activité de la société CryoCell semble donc secondaire aux yeux des investisseurs… Pourtant, à l’heure où, en France, l’ensemble de la population et plus particulièrement les acteurs des sciences du vivant débattent sur le bien fondé du premier « bébé médicament », qu’en est-il de la bio-éthique en Israël ? Ce point est-il abordé et pris en compte par le monde économique ? Risque-t-on de voir bientôt un premier « bébé médicament » israélien ?

CryoCell a clairement une activité qui frôle les limites de la bioéthique : la privatisation de banques d’organes ou de greffons tels que le sang de cordon est un sujet très controversé, de même que les autres activités de l’entreprise : la recherche sur l’embryon et les cellules-souches (la recherche sur les cellules-souches humaines est autorisée, en France, à titre exceptionnel, et uniquement à partir des embryons surnuméraires, ndlr).

La dernière conférence franco-israélienne sur la bioéthique organisée par le Bureau Scientifique du SCAC « Bioéthique : Science, Economie & Société » il y a un peu moins d’un an et demi avait réuni une centaine de participants en Israël . Jean-Michel Casa et Michel Doucin, ambassadeur chargé de la bioéthique et de la responsabilité sociale des entreprises, avaient ouvert le colloque.

Ce premier colloque binational consacré à la législation en matière de bioéthique avait permis de faire un point sur la situation dans les deux pays en portant à chaque fois un regard comparatif. Deux points majeurs avaient été clairement exprimés :

  • En Israël, contrairement à la France, il n’existe pas une loi générale mais une série de lois couvrant des domaines circonscrits.
  • Paradoxalement, les fondements culturels et religieux de ces lois les rendent plus permissives que les lois françaises à l’expérimentation de certains progrès scientifiques.

Il semble aujourd’hui que les différences entre la France et Israël sur les questions de bioéthique se sont presque estompées et on peut donc penser que, dans les prochains mois, pourrait également arriver en Israël comme en en France un nouveau « bébé médicament », c’est-à-dire un bébé conçu pour soigner ses frères et sœurs atteints de maladies graves (souvent d’ordres génétiques).

Notons enfin que la France n’est pas le précurseur en la matière puisque les États-Unis avaient déjà commencé ce type de « thérapie » il y a une dizaine d’années, la Belgique avait suivi en 2005, puis l’Espagne en 2008.

Pour rappel, la loi française de bioéthique de 2004 et ses décrets d’application, parus en décembre 2006, autorisent cette pratique après accord de l’Agence de la biomédecine.

Pour rappel également, un bébé médicament est un bébé né par fécondation in vitro après un double diagnostic génétique pré-implantatoire permettant le choix des embryons. Cette double procédure de diagnostic permet de s’assurer que l’enfant est indemne de la grave maladie génétique dont souffrent les premiers enfants de la famille, mais aussi qu’il peut être donneur compatible avec l’un de ses aînés malades. Cette compatibilité tissulaire permet d’envisager ultérieurement une greffe de sang du cordon ombilical qui a été prélevé après sa naissance, pour soigner son aîné malade.


Israel Valley - Mickael Finkelstein

 

Sur les forums

None

Dernières annonces

Nutrisystem 5 day Walmart Nutrisystem Diet Nutrisystem coupon Nutrisystem at costco 5 day nutrisystem review nutri one day diet cheapest place buy nutrisystem nutrisystem 80 off turbo diet 10 walgreens nutrisystem 3 week diet nutrisystem nutrisystem club Weight Loss food Food for weight loss garcinia Nutrisystem weight loss Cheap forskolin coupon Forskolin side effects pure natural forskolin where to buy forskolin popular forskolin natural diet for weight loss medi fast diet nutrisystem plan reviews diet pills nutrisystem 3 week diet nutrisystem Nutrisystem cheap Garcinia Cambogia Safe Buy Garcinia Safe Garcinia Diet Cheap Garcinia Cambogia How Garcinia use 28 day nutrisystem buy meals nutrisystem diet nutrisystem cost nutrisystem price nutrisystem order auto insurance quotes Cheap car insurance Liberty car insurance Male Enlargement Perfomance